Retour projets

Piscine des Amiraux

Restauration et mise aux normes de la piscine

Henri SAUVAGE, 1927

Henri Sauvage a rêvé de cités en pleine lumière dans lesquelles circulerait le « bon air » et où les habitants se maintiendraient en bonne santé grâce au sport. De ces immeubles en gradins, il n’aura réalisé que deux prototypes : un bâtiment rue Vavin (Paris 6e), et un autre, rue des Amiraux (Paris 18e). Celui de la rue des Amiraux, avec ses 78 logements (1927) et sa piscine municipale (1930), est probablement le plus abouti. Une fois encore, la restauration de l’oeuvre initiale d’Henri Sauvage n’est pas une fin en soi. Remettre en lumière ce symbole d’une ville pensée pour ses habitants c’est participer, par l’exemple, au grand débat qui s’ouvre sur la ville de demain.

 

La piscine des Amiraux est inscrite à l’inventaire supplémentaire des monuments historiques. Afin de répondre aux enjeux de restauration et de mise aux normes de la piscine, l’agence a établi un document d’analyses en 3 volets : Une synthèse historique retraçant la chronologie de la construction de la piscine, un rapport sur les sondages effectués et un bilan sanitaire. Cette campagne d’investigations repose sur les observations in situ, les recherches en archives et les plans transmis par la Ville de Paris.

 

L’objectif est d’analyser les désordres permettant d’élaborer le projet et d’en estimer le coût. La question des décors et des couleurs, essentielle à la compréhension de l’architecture d’Henri Sauvage, fait l’objet d’une étude montrant qu’en dépit de nombreuses modifications, des éléments, encore en place, sont à conserver. Ces éléments permettront d’envisager la restitution des parties manquantes.

 

François Chatillon a pris le parti de restituer la piscine dans un état proche de son état initial. L’enjeu principal de ce chantier était d’être en capacité d’identifier tous les sujets à traiter avec leur niveau de risques associés et de respecter la réglementation en cours, que ce soit sur le gros œuvre, les structures, ou les carrelages. Le carrelage en faïence, notre lot majeur, présentait un double problématique : la mise au point des matériaux sur mesure dans le respect des teintes d’origines en y associant les contraintes des normes actuelles.

 

François Chatillon Architecte remporte à ce titre le prix « POOL DESIGN AWARDS 2018 » dans la catégorie – La plus belle piscine rénovée – 2ème place

 

••
  • LocalisationParis (75018)
  • Maître d’ouvrageVille de Paris DPA / SLA 18°
  • Calendrier2013-2017
  • Montant HT / Surface10 M € HT
  • EquipeFrançois Chatillon, architecte mandataire
    Gilles Leverrier, architecte
    Emmanuelle Gallo, consultante histoire installations techniques
    Richard Palmer, consultant béton armé
Piscine des amiraux, NB
Reconstruction du bassin, 2016
Piscine des amiraux, 2017
Cabines restaurées avec leur couleur d'origine, 2017
Au premier plan les gardes-corps restaurés, 2017
Voûte pavée restituée dans l'escalier d'accès
Piscine des Amiraux après restauration, 2017
Coupe sur le volume de la piscine au sein de l'immeuble à gradins