Retour projets

Abbaye de Royaumont

Restauration du bâtiment des Moines et mise en valeur de ses éléments architecturaux remarquables tout en accueillant de nouveaux aménagements contemporains
  • LocalisationAsnières-sur-Oise (95)
  • Maître d’ouvrageFondation Royaumont
  • Calendrier2014-2016
  • Montant HT / Surface6 M € HT
  • EquipeFrançois Chatillon, architecte mandataire
    IGREC Ingénierie, bureau d’études TCE
    Léopold Abécassis, économiste
••

Classée au titre des Monuments Historiques par arrêté en 1927, l’abbaye de Royaumont, lieu culturel et artistique au rayonnement international, est l’illustration de la réponse la plus pertinente à donner aux problématiques de l’avenir du patrimoine et des monuments historiques : croiser le patrimoine, la création et l’accueil.

 

Après plusieurs campagnes de restauration dans les années 1990, aujourd’hui un vaste programme de travaux a été lancé et concerne la rénovation et le renouvellement de l’offre d’équipement hôtelier.

A la demande de la Fondation Royaumont, François Chatillon, Architecte en chef des Monuments Historiques a réalisé l’étude d’évaluation générale de l’ensemble de l’abbaye en 2014 ainsi que des études de faisabilité.

De ces études est ressortie l’urgence d’une intervention sur le bâtiment des Moines qui abrite l’essentiel des équipements résidentiels.

 

Le bâtiment des Moines, à l’instar du reste de l’abbaye, a traversé l’histoire depuis le XIIIème siècle et a connu plusieurs remaniements. Les plus décisifs furent au XIXème siècle, les destructions causées par l’installation d’une usine textile dans les bâtiments puis les restaurations orchestrées par les soeurs de la Sainte Famille de Bordeaux.

Elles ont demandé entre 1869 et 1905 à l’architecte Louis Vernier de réaménager les bâtiments, dans un style néogothique.

Le XXème siècle verra le renouveau de l’abbaye sous l’impulsion d’Henry et Isabel Goüin et la Fondation.

Aujourd’hui entre vestiges du XIIIème siècle et architecture du XIXème siècle, le bâtiment des Moines connaît une restauration et une mise en valeur de ses éléments architecturaux remarquables tout en accueillant de nouveaux aménagements contemporains.

L’intervention qui s’est déroulée avec un calendrier contraint comporte plusieurs grands points :

 

  • Restauration du clos et couvert du bâtiment des MoinesAvec ses 65 mètres de long sur 14 mètres de large, le bâtiment des Moines est l’un des principaux de l’abbaye. Les travaux  portent sur une révision complète de la charpente remaniée au XVIIIème et au XIXème siècles mais comportant encore de nombreux éléments du XIIIème siècle. La couverture est entièrement remplacée avec de la tuile plate (panachage de tuiles type «marais» avec tuiles vernissées). Des lucarnes, côté cloître, sont restituées à l’identique de celles qui existaient au XIXème siècle et supprimées en 1974. Les charpentes sont restaurées. Après nettoyage général des façades, les pierres altérées et les contreforts sont remplacés.
  • Pour une meilleure accessibilité, création d’un ascenseur contemporain et rénovation du hall (RDC) : La création d’un ascenseur, qui desservira les 3 étages du bâtiment des Moines poursuit la logique d’ouverture, d’accueil et de création de la Fondation Royaumont.En laiton patiné, pensé comme un objet contemporain à inscrire tout en douceur au sein du très bel escalier néo-gothique Saint- Raphaël, il permettra aux personnes à mobilité réduite d’accéder au bâtiment des Moines. L’ensemble du hall d’accueil sera renové afin de permettre plus de lisibilité des espaces et de fluidité des circulations.
  • Rénovation des cuisines (RDC) et création d’espaces de stockage (1er et 2ème étages)Au rez-de-chaussée, les cuisines sont déplacées, modernisées et agrandies. Certains éléments architecturaux, comme les voûtes, sont mis en valeur. Des ouvertures vitrées sont créées offrant une vue inédite, depuis les circulations, sur les préparations du Chef.Refonte des systèmes de production de chaleur (sous-sol)
  • Rénovation et agrandissement de l’équipement résidentiel (1er étage + 3ème étage)L’abbaye est un écrin propice à la rencontre, à la réflexion et à la décision. Pour les entreprises en séminaire ou les artistes en résidence, au 1er étage la Fondation rafraîchit ses chambres, et au 3ème étage elle se dote de 8 nouveaux studios et d’une salle de travail supplémentaire.

    L’hébergement passe ainsi de 45 à 53 chambres.