Catégorie

Lancement de la deuxième phase du chantier de restauration et de modernisation du théâtre municipal de Dole

© ANTOINE MERCUSOT

Lancement de la deuxième phase du chantier de restauration et de modernisation du théâtre municipal, un « théâtre à l’italienne ».

Après la rénovation de l’enveloppe du théâtre (couvertures et multiples façades), permettant de rendre étanche à l’air et l’eau le cœur du lieu, les travaux vont concerner les espaces intérieurs. Notamment les sous-sols feront l’objet courant 2019 d’une dépollution minutieuse, essentiellement liée à la présence d’amiante dans les anciennes canalisations et dalles de plancher.

La restauration intérieure du théâtre implique une multitude d’interventions dont l’intention est d’améliorer l’accessibilité PMR et le confort des utilisateurs (spectateurs, artistes, personnels) et de mettre le lieu en conformité avec les normes actuelles (incendie, évacuation, etc…). Au-delà de ces aspects réglementaires, l’objectif est de restaurer les éléments patrimoniaux marquants du lieu : le vestibule, la salle et le foyer. Il est également question d’améliorer le confort visuel des spectateurs. Alors qu’aujourd’hui, l’on demande à une scène d’être visible quelle que soit la place, à l’époque de la conception de la salle, conception dite « à l’italienne », la priorité était donnée à la mise en avant des notables et personnalités civiles. Cette destination du théâtre comme lieu « où l’on se montre » ne correspond plus aux souhaits des spectateurs d’aujourd’hui. Aussi, l’aménagement scénographique du théâtre de Dole inclut la suppression de places à faible visibilité et l’aménagement des loges de façon à les rendre accessibles aux personnes à mobilité réduite.

L’espace sobre et minéral du vestibule, les toiles peintes, corroborent les recherches historiques sur fonds d’archives menées par l’agence François Chatillon : la gamme chromatique de l’époque s’inscrit dans le spectre des bleus et verts. Il est donc prévu de revenir aux couleurs d’origine pour les fonds de la salle de spectacle, les cloisons des loges et les garde corps (aujourd’hui lie de vin), afin de retrouver l’harmonie initiale qui prévalait entre les mobiliers, les toiles peintes de la salle et les autres espaces du théâtre (foyer et vestibule notamment).