Retour projets

Ecole des Beaux-Arts de Paris – Amphithéâtre d’Honneur

Restauration de l'Amphithéâtre d'Honneur avec amélioration de la fonctionnalité
  • LocalisationParis (75006)
  • Maître d’ouvrageOPPIC
  • Calendrier2014-2016
  • Montant HT / SurfaceNC
  • EquipeFrançois Chatillon, architecte en chef des Monuments Historiques en charge de l'ENSBA depuis 2013
••

Site historique, mémoire vivante et active de la vie artistique et culturelle, l’ENSBA, se déploie au cœur de Paris sur plus de 2 ha, entre la Seine et le quartier Saint-Germain. Musée et école d’art au programme ambitieux et international, le site est en plein renouvellement, dans la continuité de son histoire et de sa permanente évolution.

 

Aujourd’hui, en 2017, l’école fête ses 200 ans et redouble ses efforts pour offrir une campagne de travaux sans précédent. Architecte en chef des Monuments historiques, François Chatillon est en charge de l’Ecole Nationale Supérieure des Beaux-Arts de Paris depuis 2013. Avec son équipe, François Chatillon travaille à la restauration globale du site, tout en répondant aux enjeux de sa mise en accessibilité et à l’intégration des usages contemporains. Le site abrite l’école des beaux arts ainsi que l’école d’Architecture Paris-Malaquais. Après l’élaboration d’études et diagnostics, plusieurs opérations se déroulent sur ce site remarquable, héritage architectural du XIXème siècle, comprenant des vestiges du XVIIe ainsi que des bâtiments du XXème siècle.

L’AMPHITHÉÂTRE D’HONNEUR

L’amphithéâtre d’honneur est restauré et intègre les derniers outils technologiques pour accueillir conférences et assemblées.La qualité d’exécution de ses décors avec notamment la peinture monumentale de Delaroche et ses proportions font de cette salle un écrin où l’évocation du souvenir des générations d’artistes et d’architectes qui ont été formés dans cette école rappelle que cette salle était utilisée pour les remises de diplôme et les événements importants.  Encore récemment, l’utilisation de l’Amphithéâtre était très réduite à cause d’un manque évident de confort et des équipements peu adaptés et non conformes.  Le projet de restauration a permis une amélioration de la fonctionnalité grâce à des aménagements plus adéquates, notamment en domotique, afin de multiplier l’usage de cette salle tout en préservant et conservant les décors.  Le travail remarquable des entreprises a permis de rendre toute sa splendeur à l’amphithéâtre. L’ensemble des gradins a été redessiné avec une coupe et un design contemporain dans le respect du lieu et de son histoire.