Catégorie

Concours 2017 – SciencesPo Campus 2022

Pour son nouveau campus, Sciences Po a lancé un dialogue compétitif afin de repenser son site de demain avec la transformation de l’hôtel de l’Artillerie, ancien noviciat dominicain devenu musée d’armes et site militaire dont Sciences Po a fait l’acquisition fin 2016.

C’est autour de ce site exceptionnel que Sciences Po souhaite redessiner le visage de son campus parisien d’ici à 2021, pour en faire l’un des plus beaux espaces d’Europe pour étudier, enseigner, créer et inventer.

 

Comment penser l’espace central d’une école des sciences politiques dont le fondement pédagogique est la transversalité et l’ouverture sur le monde ? Pour y répondre, l’agence François Chatillon associée à l’agence Snøhetta a proposé de planter au cœur de Paris un jardin généreux et productif, ouvert sur le monde. Un espace politique où l’on expérimente, où l’on plante, où l’on sème, où l’on récolte. C’est le jardin de Candide, celui des Lumières de notre temps, celui où l’on cultive librement le monde de demain.

Jardin aux trois cours du temps : jardin de présence du passé dans la cour Sébastopol, jardin présence du présent dans la cour Gribeauval, jardin présence du futur dans la cour Treuil de Beaulieu.

Ne cherchez pas à distinguer les bâtiments, les cours, les arbres, nous avons voulu créer un espace continu où dedans et dehors s’entremêlent pour offrir d’infinies possibilités de rencontres où la bibliothèque est un signe au cœur de la cité.

Projet ouvert sur le futur qui propose dans la cour Treuil de Beaulieu des espaces libres et des possibilités d’aménagements pour un campus ouvert sur l’avenir.